Koam, le jeu vidéo pour bien manger

KoAM
Pour aider la population à mieux consommer, le ministère de la Santé s'est associé au lancement de Koam, une plateforme de jeu destiné à éduquer chaque membre de la famille.

Koam, une plateforme de jeu pour apprendre à mieux manger

La malbouffe est devenue l’un des traits les plus communs des modes de vie de nos sociétés de consommation. En France, malgré les campagnes d’information menées par les différents gouvernements, le taux de personnes obèses atteint des proportions alarmantes. Pour apprendre aux Français à bien manger, l’État s’est associé à une Nutrikeo, une start-up qui a développé un portail proposant des jeux vidéo nutritionnels.

La malbouffe et ses conséquences

Pressés par le temps, victimes de la crise économique ou ignorants des règles de l’alimentation, les Français cèdent de plus en plus à la malbouffe. Surconsommation et composants néfastes sont les principaux éléments qui caractérisent nos mauvaises habitudes alimentaires.

Considérée par beaucoup d’experts comme la maladie du siècle, l’obésité se développe à une telle rapidité et elle touche tant de personnes dans le monde que l’on parle désormais d’une épidémie voire d’une pandémie.

Avec ses 25 millions de personnes obèses ou en surpoids, la France doit faire face à une augmentation des frais de ses dépenses de santé. Selon les données du Ministère de la Santé, la malbouffe est responsable de trois fois plus de décès que le tabagisme et cinquante fois plus que les accidents de la route.

Les règles d’une bonne alimentation

Pourtant, le gouvernement français et les organismes les plus réputés comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) n’ont jamais cessé d’informer la population sur les risques de la malbouffe.

C’est à l’OMS que l’on doit la diffusion et la validation de la pyramide alimentaire, un outil qui permet de comprendre l’importance de chaque groupe de famille nutritionnelle : les boissons non-caloriques comme l’eau ou le thé (consommation à volonté), les céréales et ses dérivés (consommation quotidienne), les fruits et légumes (au moins 5 fois par jour), les produits laitiers (3 fois par jour), viandes/poissons/œufs (1 à 2 fois par jour), les matières grasses et les produits sucrés (à limiter).

C’est en se basant sur ce type d’informations que la société Nutrikéo a développé un jeu vidéo destiné à sensibiliser la population sur l’importance d’une alimentation saine et équilibrée.

Koam, pour apprendre en s’amusant

Koam, c’est le nom de cette plateforme de jeux, s’appuie sur les familles alimentaires et sur des habitudes de consommation pour créer des jeux didactiques et innovants.

Il existe différents niveaux de jeux. Pour les enfants, il faut apprendre à bien faire ses courses au supermarché et à bien commander son repas au restaurant. Pour les ados, le jeu est plus sophistiqué avec un super-héros qui combat un sorcier afin de s’approprier un grimoire et de rendre sa forme originelle à un monstre. Le jeu dure environ 10 heures. Pour les adultes, le jeu tient davantage du coaching et se présente sous la forme de quiz.

C’est pour lutter contre l’avancée d’une catastrophe annoncée que le gouvernement met en avant le travail de Nutrikeo. La plateforme de jeux inaugurée le 17 novembre est donc gratuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *